Natura

La richesse environnementale et culturelle de Sifnos est visible d’un bout à l’autre de l’île, ce qui lui a valu d’être classée Paysage exceptionnel par un arrêté ministériel adopté en 1976.

De plus, grâce à ses beautés naturelles uniques, une partie importante de Sifnos, couvrant environ 2000 hectares de la montagne de Profitis Ilias jusqu’aux côtes à l’ouest de l’île, a été intégrée au réseau européen des sites naturels protégés NATURA 2000, devenant ainsi une région d’intérêt général relevant d’une réglementation européenne.

La zone NATURA de Sifnos, d’une altitude moyenne de 150 mètres, abrite 39 espèces d’oiseaux et 19 espèces d’animaux et de plantes, surtout endémiques. Parmi ces espèces, le cèdre juniperus virginiana (appelé fida en dialecte sifniote) est protégé.

Dans la partie terrestre de la région se développe une incroyable diversité d’espèces de cèdres, de pistachiers, d’herbes aromatiques et d’oliviers sauvages, tandis qu’il existe également des sources d’une importance capitale pour l’île. Le littoral de la région protégée est caractérisé par une riche végétation et une remarquable alternance de petites baies et de côtes rocheuses.

Outre ses beautés naturelles, la zone NATURA est un parfait exemple de la coexistence harmonieuse de l’homme et de la nature.

Diverses réalisations humaines, idéalement intégrées à l’environnement, sont dispersées dans la région : les centaines de mètres de murs en pierres sèches, résultat du patient travail des habitants au cours des siècles, jouent un rôle important dans la limitation de l’érosion des sols, dans la retenue d’une terre précieuse et dans la délimitation des propriétés ; des monastères et des églises, comme le monastère Profitis Ilias, Panagia Toso Nero, Aï Giannis tou Mavrou Choriou, Taxiarchis tis Skafis ; des monuments historiques comme l’acropole d’Agios Andreas et les tours (VIe-IIIe siècles av. J.-C.) qui présentent un intérêt culturel tout particulier.